Exemples de restauration

Notre objectif est de vous accompagner dans la restauration de votre instrument en vous informant sur toutes les solutions envisageables. Nous prenons en compte votre budget et vos contraintes vis à vis de l'assurance.

Vous trouverez ici quelques exemples de restaurations.


Enture de tête

Cette restauration courante consiste à remplacer le manche d'un instrument tout en conservant sa tête. La tête est soigneusement découpée. On y réalise ensuite un emboitement dans lequel va venir s'insérer le nouveau manche.


De pore à pore

Restauration d'une tranche d'effe en pore par pore. Ici on reconstitue le bois ligne d'année par ligne d'année. Au départ, le bord de cette effe a été brisé et recollé en suspension. L'effe est enconséquence défigurée. On reconstitue donc sa forme originale afin de faire disparaitre l'outrage.


Un puzzle... Y-a-t'il toutes les pièces?

Réparation d'un violoncelle brisé. Ce violoncelle a subit une reconstitution de sa table avec un grand fillipeau (pièce de bois neuf) le long d'une grande fracture d'âme qui avait été recollé autrefois et qui par conséquent était devenue irrécupérable. A donc été faite une pièce puis une pièce d'âme qui est un ajustage en forme d'oeuf qui vient s'intégrer dans la table afin de protéger cette zone sur laquelle l'âme prend appui.


Réparation d'une résine

Sur certains instruments de manufacture, le bois possède des poches de résines dur la table. Celles-ci était rebouchées sommairement par les luthiers de l'époque. Sur ce violoncelle elle se situait juste sous la barre d'harmonie et était très mal ajustée. Par conséquent elle représente un risque pour l'instrument. Elle a donc été retirée et substituée par une pièce neuve et doublée par l'intérieur avec une pièce en cuvette qui acceuillera la barre.


Une Tête tranchée!

Ce violon après une vilaine chute a perdu la tête. Les deux parties ont donc été rassemblées puis deux clavettes (qui sont des pièces au fond de la tête) sont venues renforcer l'ensemble. 


Raccords de vernis

C'est une partie centrale de la restauration. Pour faire un raccord il convient d'avoir une riche gamme de pigment en poudre ou liquide ainsi que du vernis de comblage, des vernis à l'alcool aux compétences et caractéristiques diverses et du produit matifiant afin d'adapter la brillance. On peut ainsi régler la couleur de l'instrument en fonction de sa transparence, de son intensitée et de sa répartition dans l'épaisseur.